Articles récents

LETTRE D’ALERTE

Contact et disclaimer

L’agenda du 92ième salon de l’automobile et de la moto à Bruxelles

L'agenda du 92ième salon de l'automobile et de la moto à Bruxelles

L’agenda du 92ième salon de l’automobile et de la moto à Bruxelles

(Via Carguide) Le 92ième salon de l’automobile et de la moto aura lieu à Bruxelles entre le 14 et 26 janvier 2014. Le grand public pourra visiter les lieus du jeudi 16 au dimanche 26 janvier tandis que la presse fera déjà présence à partir due 14 janvier.

La cérémonie d’inauguration aura lieu le mercredi 15 janvier, qui est aussi la journée professionnelle. Le jour après les grandes portes s’ouvrent pour le public qui pourra visiter le salon de 10:00 à 19:00.

A noter que des nocturnes sont planifiées pour le vendredi 17 janvier, lundi 20 janvier et vendredi 24 janvier. Durant une nocturne, les heures de fermeture du salon changent. Au lieu de 19h00, le salon ferme ses portes à 22h00. Pendant cette soirée rien de différent ne se passera par rapport à d’autres jours, le salon restera simplement ouvert plus longtemps; le prix d’entrée reste le même.

Le Biker Parade sera organisé le samedi 18 janvier.

La TVA des avocats gonfle les primes d’assurances

La TVA des avocats gonfle les primes d'assurances

La TVA des avocats gonfle les primes d’assurances

Le gouvernement Di Rupo I a trouvé comment empocher encore 400 millions pour l’année prochaine. Le fédéral va appliquer la TVA à 21% aux honoraires d’avocats.

Certaines compagnies d’assurances ont alors déjà décidé de relever la prime de la protection juridique de 15% pour les particuliers et de 6% pour les entreprises. Ainsi les compagnies d’assurances répercutent partiellement sur les polices de la protection juridique la TVA à 21%.

A noter que chaque compagnie pourra décider de sa propre politique tarifaire, mais la prime de la protection juridique va augmenter est une certitude.

Assuré gratuitement pendant 3.000 km chez Corona Direct

Assuré gratuitement pendant 3.000 km chez Corona Direct

Assuré gratuitement pendant 3.000 km chez Corona Direct

Jusqu’à la fin d’octobre vous pouvez profiter de l’action « 3000 kilomètres assurés gratuitement » de Corona Direct. Avec l’Assurance au Kilomètre de Corona Direct, on est assuré au kilomètre. Et ça, c’est plus avantageux pour tous ceux qui roulent moins de 15.000 km par an, soit près de la moitié des automobilistes belges. Et ceux qui roulent vraiment très peu peuvent économiser jusqu’à 50%! Avec la nouvelle réduction vous pouvez roulez 3.000 km sans payer d’assurance pour ces kilomètres.

Votre prime est fixée à l’avance sur base du nombre de kilomètres que vous estimez rouler par an. Après un an, Corona Direct vous demandera votre kilométrage. Corona Direct le diminuera de 3.000 km et comparera ce total avec le nombre de kilomètres que vous avez donné. Si ce total est inférieur, vous recevez de l’argent en retour. S’il est supérieur, vous restez assuré et payez un supplément à un tarif convenu et abordable.

Concrètement, si vous roulez 17,800 kilomètres par an, vous recevrez de l’argent parce que vous conduisez seulement 14.800 km en utilisant la réduction (moins de 15.000 kilomètres par an).

Cette promotion est valable sur toutes les demandes d’offre jusqu’au 30/10/2013. Soyez rapide et prenez une offre gratuite dès aujourd’hui.

Qu’est-ce qui détermine le prix d’une assurance R.C. auto ?

Qu’est-ce qui détermine le prix d'une assurance R.C. auto ?

Qu’est-ce qui détermine le prix d’une assurance R.C. auto ?

L’assurance auto obligatoire couvre les dommages causés à autrui. Les assureurs tiennent compte du risque afin d’assurer la meilleure adéquation possible entre les conditions du contrat et les besoins. C’est la raison pour laquelle les facteurs qui influencent le risque d’accident sont si importants.

Chaque tarification est le reflet d’une combinaison des facteurs énumérés ci-contre ou d’autres facteurs pertinents. Tenir compte de facteurs comme la race et le sexe n’est pas autorisé. A savoir qu’il y a peu d’années, les femmes recevaient d’office une prime moins élevée.

Voici les facteurs tenus en compte par les assurantes:

  • Le passé sinistres : auparavant, tous les assureurs utilisaient la même échelle, le système bonus-malus. Aujourd’hui, les assureurs peuvent appliquer leur propre système, mais dans la pratique, il correspond dans une large mesure à l’ancien système bonus-malus. Afin de pouvoir évaluer le risque, l’assureur utilise les données relatives aux sinistres survenus au cours des 5 dernières années. Ces données sont reprises dans une attestation de sinistralité que vous pouvez toujours demander à votre assureur. Le degré attribué au conducteur débutant et la manière dont l’absence de sinistre est récompensée ou sa survenance pénalisée peuvent donc varier d’un assureur à l’autre. Ces différences peuvent dès lors être importantes lors de la détermination de la prime initiale, mais aussi en cours de contrat, en cas d’accidents en tort.
  • La puissance du véhicule: Plus la puissance du véhicule est élevée (kilowatt), plus la prime augmente.
  • L’usage privé ou professionnel du véhicule: L’usage privé du véhicule rendra votre assurance auto moins cher. L’usage professionnel la rendra plus chère (dépendant de la profession).
  • L’âge du conducteur: L’âge du conducteur est un facteur qui, compte tenu des primes en général relativement plus élevées pour les jeunes, peut être influencé par le suivi d’une formation conduite défensive ou d’autres formes de prévention proposées par l’assureur. Voir aussi notre dossier sur l’assurance auto et le sjeunes.
  • Le domicile du conducteur: si vous habitez des quartiers un peu farfelus comme Molenbeek ou Marcinelle vous allez payer plus.

Signalez à votre assureur toute modification dont il n’aurait pas connaissance. Par exemple, lorsque quelqu’un d’autre utilise fréquemment la voiture. Faites-en également de même lorsque vous changez de véhicule. Pour l’assureur, il est essentiel de savoir quel véhicule il doit assurer.

Pourquoi avez-vous besoin des assurances complémentaires?

Pourquoi avez-vous besoin des assurances complémentaires?

Pourquoi avez-vous besoin des assurances complémentaires?

Les assurances complémentaires sont particulièrement utiles en Belgique, mais elles sont également intéressantes si vous êtes impliqué dans un accident à l’étranger. En effet, dans certains pays, les indemnités accordées peuvent être moindres que celles prévues en Belgique.

L’assurance RC auto obligatoire indemnise les dommages causés à autrui, mais elle n’intervient pas pour les accidents sans responsabilité ou dans lesquels il est impossible, faute de preuve, de conclure à la responsabilité de l’une des parties.

Vos propres dommages corporels seront pris en charge par l’intervention limitée de la mutuelle ou, éventuellement, de l’assurance accidents du travail. Les polices individuelles accidents, comme la police conducteur, peuvent vous indemniser en pareils cas.

Vous pouvez couvrir les dégâts matériels à votre véhicule par une assurance omnium s’appliquant en cas de collision (ce qui est également utile en cas de délit de fuite de la partie adverse, par exemple), de vol, d’incendie, de bris de glace, de dégâts dus à une tempête, etc. A savoir qu’il existe également une police à la couverture plus limitée, dite mini-omnium, dont le prix est moins élevé.

La garantie protection juridique vous aide à connaître vos droits et, le cas échéant, à les défendre en couvrant vos frais d’avocats et d’expertise, en Belgique et à l’étranger.

L’assistance finalement vous permet de ne pas devoir passer la nuit dans un véhicule en panne : le dépannage, le remorquage et le rapatriement seront organisés pour vous.

Que faire si vous provoquez un accident en état d’ivresse?

Que faire si vous provoquez un accident en état d’ivresse?

Que faire si vous provoquez un accident en état d’ivresse?

L’assurance auto couvre les fautes des conducteurs: c’est normal, et c’est une sécurité pour les victimes. Mais des sanctions sont prévues en cas d’usage non réglementaire du véhicule. Et être en état d’ivresse représente un usage non réglementaire  du véhicule.

Quand êtes-vous considéré ivre? En Belgique, la loi fixe le taux d’alcoolémie autorisé à 0,5 pour mille, limite à partir de laquelle le risque d’accident mortel est multiplié par 2,5. A 0,8 pour mille, le risque est multiplié par 4,5 et à 1,5 pour mille, par non moins de 16.

Ceci dit. Ce n’est toutefois pas l’intoxication alcoolique qui confère à l’assureur le droit de se retourner ensuite contre le conducteur, mais bien l’état d’ivresse dans lequel celui-ci se trouvait au moment du sinistre. Les signes d’ébriété sont: la perte de l’équilibre, le ralentissement de la vitesse de réaction, les difficultés d’élocution, etc..

L’assureur peut (et va) alors en effet se retourner contre vous pour réclamer le remboursement des indemnités versées aux victimes. Ce recours est le plus souvent, plafonné à maximum 31.000 euros, intégral (total des indemnités payées). Et le misère ne s’arrête pas là. Si vous êtes assuré(e) en omnium, il est très probable que votre assureur refusera de rembourser vos propres dommages si vous étiez en état d’intoxication alcoolique et/ou d’ivresse au moment des faits. Il en va de même de l’assurance conducteur, si vous êtes blessé(e). Sachez aussi qu’il fort probable que votre assureur va résilier votre police. Il ne sera alors pas facile de trouver un autre assureur.

Ensuite la loi punit la conduite en état d’ivresse avec des amendes entre 1.100 et 27.500 euros (!!) et une déchéance du droit de conduire de 15 jours à 5 ans, voire même définitive. En tout cas nous vous avisons de prendre un avocat afin de voir vos droits protégés au maximum. Et notre avis: ne buvez pas quand vous devez conduire.

Que faire si votre enfant provoque un accident avec une voiture au nom des parents?

Que faire si votre enfant provoque un accident avec une voiture au nom des parents?

Que faire si votre enfant provoque un accident avec une voiture au nom des parents?

L’assurance couvre les fautes des conducteurs: c’est normal, et c’est une sécurité pour les victimes. Mais des sanctions sont prévues en cas d’usage non réglementaire du véhicule. La déclaration inexacte du risque est un tel cas. Le fait de désigner un parent comme conducteur habituel en lieu et place du fils ou de la fille qui dispose de peu d’expérience est effectivement pas accepté par les assureurs.

Dans ce cas, l’assureur peut en effet se retourner contre vous pour réclamer le remboursement des indemnités versées aux victimes. En cas de sinistre avec une déclaration inexacte intentionnelle, le remboursement sera limité à 250 euros.

Etre assuré au nom des parents est un mauvais plan. Quelle est la solution? Depuis mars 2004, les compagnies d’assurance ont créé un contrat d’assurance auto pour jeunes: le contrat 29/29. Ce contrat vous fait bénéficier du tarif des conducteurs de 29 ans majoré de 29%. Il y a par contre pas mal de conditions afin que le jeune conducteur évite certaines situations à risque. Demandez des offres aux compagnies d’assurance auto pour pouvoir comparer.

Que faire lorsque le responsable de l’accident n’est pas assuré ou qu’il reste inconnu?

Que faire lorsque le responsable de l’accident n’est pas assuré ou qu’il reste inconnu?

Que faire lorsque le responsable de l’accident n’est pas assuré ou qu’il reste inconnu?

On estime qu’il y a au moins 100.000 voitures dans la circulation qui ne sont pas assurées. En plus, 179.000 belges se trouvent sur la liste noire des assureurs, ce qui pourrait signifier qu’il y a plus de 100.000 véhicules non-assurés dans la circulation belge. La chance d’entrer en collision avec une de ces voitures n’est pas loin de la réalité.

Lorsque le responsable de l’accident n’est pas assuré, qu’il reste inconnu (par exemple, en cas de délit de fuite), ou que l’accident est dû à un véhicule volé ou à un cas de force majeure, c’est le Fonds commun de garantie automobile qui interviendra. Il couvre toujours les dommages corporels et généralement aussi les dégâts matériels. ‘Généralement’ car si le responsable demeure inconnu, le Fonds indemnise les dégâts matériels à condition qu’il y ait également des lésions corporelles graves.

Ainsi on évite les fausses déclarations.

Pourquoi faut-il laisser une carte verte dans votre voiture?

Pourquoi faut-il laisser une carte verte dans votre voiture?

Pourquoi faut-il laisser une carte verte dans votre voiture?

La carte verte que vous recevez de votre assureur doit se trouver impérativement à bord de votre voiture. Elle prouve que vous êtes couvert par une assurance auto valable. Et contient les informations dont vous aurez besoin le jour où vous devrez remplir un constat d’accident.

Attention aux copies, une copie n’est pas un document légal. Par contre, conservez à la maison une copie de vos documents de bord. En cas de perte ou de vol des originaux, vous pourrez plus facilement en demander de nouveaux.

La carte verte n’est généralement délivrée que lorsque la prime a été payée. En cas de contrôle de la police, tout conducteur qui ne peut présenter une carte verte s’expose à une amende.

Attention, si vous voyagez en dehors de l’Europe, il est préférable de vérifier si votre carte verte vaut pour les pays où vous vous rendez et si vous êtes donc assuré. Vérifiez également avant votre départ si la carte est également valable pour les pays que vous traversez.

Si vous êtes le conducteur d’un véhicule de leasing et vous voulez quitter l’Union européenne ou souhaite circuler dans les zones internationales des gares, ports ou aéroports, il faut faire une demande d’attestation. Chaque attestation correspond à un seul voyage, limité dans le temps. Une nouvelle attestation est donc nécessaire pour tout nouveau voyage. Il est important de savoir que la non-possession de cette autorisation de circuler peut mener à la confiscation du véhicule par les instances compétentes.

Quand faut-il choisir une assurance omnium?

Quand faut-il choisir une assurance omnium?

Quand faut-il choisir une assurance omnium?

D’abord, qu’est-ce qui différencie une maxi-omnium d’une R.C. auto ? Et bien, la R.C. (Responsabilité Civile) auto est obligatoire. Elle indemnisera vos victimes (y compris vos passagers) en cas que vous provoquez un accident. Les dégâts à votre véhicule ne seront pas pris en charge.

L’omnium par contre a comme avantage qu’elle indemnisera tous les dégâts causés à votre véhicule en cas d’accident en tort ou en droit, avec ou sans tiers, ou en cas d’acte de vandalisme. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi vous prémunir contre le vol en optant pour une formule complémentaire.

L’omnium est fortement recommandée durant la période de financement si vous achetez votre véhicule à crédit. En cas de perte totale, la banque serait en droit de vous demander le remboursement anticipatif, en une seule fois, puisque l’objet du crédit n’existerait plus.

Mais même si vous ne vous êtes pas endetté pour l’achat, une voiture représente un capital certain qui mérite d’être protégé. L’omnium est conseillée au minimum les 4 premières années, période pendant laquelle le véhicule garde une valeur importante.